Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°169 - Avril/Juin 2018
Actualité
Personnes âgées

Bien dans son assiette après 60 ans !

© Guillaume Bodin

L’opération nationale “Silver Fourchette Tour” a pris ses quartiers en Haute-Savoie. Conférences-débats, ateliers et concours de cuisine entre Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes se sont multipliés ces derniers mois pour lutter sur le terrain contre le phénomène de dénutrition des seniors. Avec un seul et même credo : « Bien manger, c’est la santé ! »

Le Silver Fourchette Tour est un événement dédié aux professionnels des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes et aux personnes âgées de plus de 60 ans, avec pour objectif de les sensibiliser à la nécessité de “bien manger pour bien vieillir”. Ainsi, pour toucher nos aînés, qu’ils soient dépendants ou à domicile, et les aider à bien se nourrir, de nombreuses animations ont été organisées en Haute-Savoie dans le cadre de cette opération parrainée par le chef étoilé Thierry Marx. Spécialistes en nutrition, sportifs et producteurs locaux se sont relayés pour prodiguer les meilleurs conseils issus de leur domaine d’expertise. Car le constat est inquiétant : la dénutrition et la malnutrition des seniors sont des phénomènes relativement fréquents, qui entraînent, entre autres conséquences néfastes, des chutes et une hausse du taux de cholestérol. Ce qui s’explique notamment par le fait que les personnes âgées mangent moins de produits laitiers et de fruits, et augmentent par ailleurs leur consommation de graisse et de sel. Il est donc essentiel pour eux de varier les repas et d’y intégrer systématiquement légumes, féculents, laitage, viande et fruits, en totalisant environ 2 000 calories par jour, et en privilégiant des produits de qualité. En complément, ils doivent prendre l’habitude de se peser au moins une fois par mois. Pour contrer la fonte musculaire liée à l’âge, il est important qu’ils exercent une activité physique : 20 minutes de marche par jour minimum. Enfin, la qualité de la dentition a un impact direct sur leurs possibilités de mastication et doit faire l’objet d’un suivi régulier.
L’opération a également permis aux cuisiniers des EHPAD d’être sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire ou encore à l’importance du maintien du goût et des textures dans leurs menus.
Et s’il n’y avait qu’une seule idée à retenir de tout cela ? Une bonne alimentation doit mobiliser 3 sens essentiels : la vue (améliorer la présentation des plats), l’odorat (ne pas hésiter à ajouter épices et herbes aromatiques pour parfumer les assiettes), le goût (varier les textures et limiter l’usage du sucre et du sel). Bon appétit !