Haute-Savoie Mag - 143 : Janvier-Février 2013

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

p16-fibCoupeBois-ph1.jpg

© CG74 / Laurent Guette

La forêt est le 1er espace naturel de Haute-Savoie

p16-foretBonnevaux-ph1.jpg

Bonnevaux © CG74 / Laurent Guette

Définition

La filière bois regroupe tous les acteurs et les métiers du bois. De la production et de l’exploitation du bois (planter les arbres et gérer la forêt, couper, sortir les grumes et les transporter vers l’utilisateur) jusqu’à la fabrication et la commercialisation d’objets ou de bâtiments. La filière se décompose par ailleurs en trois domaines d’activités distincts : le bois industrie, le bois construction et bois énergie.

Le bois en Haute-Savoie

300 000 m3 récoltés annuellement dont 90%de résineux

190 000 ha (41%) de forêt

75% des forêts appartiennent à des propriétaires privés

80% de la forêt classés « difficile ou très difficile » à exploiter

57% des forêts exploitables actuellement desservis

76 000 propriétaires forestiers

6 800 emplois

2 000 entreprises

Retour En avant

Économie

La filière bois, une véritable opportunité de développement

Vaste éventail de métiers, de savoir-faire, de préoccupations, la filière bois regroupe de nombreux acteurs. Pour remporter d’importants paris d’avenir, ils unissent plus que jamais leurs forces, soutenus par les institutions.

Extraire le bois d’une forêt au moyen de câbles ; fabriquer des plaquettes pour les chaufferies d’immeubles et de bâtiments ; animer une bourse foncière forestière; concevoir les plans d’une maison ossature bois ; imaginer la gestion « en bon père de famille » de la forêt… Tous ces métiers et démarches ont pour point commun le bois, et constituent – avec d’autres – la filière bois.

Point de départ de cette économie : la forêt. Un héritage important pour notre territoire puisque celle-ci occupe plus de 40% des terres, contre 30% en moyenne pour le reste du pays. Forte de son « rôle d’intérêt général » – la forêt nous protège des risques naturels, notamment sur les routes, elle recèle une forte biodiversité tout en étant «un véritable piège à carbone » et contribue, grâce à ses paysages, à la qualité de notre cadre de vie– la forêt est aussi la source d’une économie porteuse en Haute-Savoie. Une économie déjà bien implantée mais qui dispose encore d’opportunités de développement inexploitées. Pour preuve, 20% des nouvelles constructions individuelles haut-savoyardes sont des maisons à ossature bois, contre 5% au niveau national. Et avec le Grenelle de l’environnement et les progrès technologiques, d’autres voies s’ouvrent encore dans le domaine de l’éco-construction, mais aussi celui du bois énergie.

Qu'est-ce que la filière bois ?


Or, comme pour le reste du pays, cette ressource naturelle ancestrale est sous-exploitée. Bien que la Haute-Savoie soit un département forestier et producteur de bois, des décalages, dans les trois familles d’utilisation du bois, mènent parfois la vie très dure aux professionnels. En outre, la capacité de seconde transformation étant aujourd’hui insuffisante pour répondre à une demande très soutenue, les parts de marché des bois locaux diminuent au profit des bois extérieurs et étrangers. Convaincus que ces handicaps ne peuvent et ne doivent avoir raison de cette activité, les interprofessions, dont la « Filière bois Haute-Savoie Mont-Blanc » (Fib 74) et les institutions – État, Région Rhône-Alpes et Département de la Haute-Savoie – se mobilisent aux côtés des acteurs de la filière.

En chiffres

Le Conseil général, un partenaire solide

« Outre la création du Pôle Excellence Bois, le Conseil général se mobilise régulièrement aux côtés des acteurs de la filière. À travers des engagements financiers, 2 M€ sur 5 ans, dans le cadre de la lutte contre le morcellement foncier, de la mobilisation durable du bois, de l’accompagnement à l’élaboration de projets de territoire et des organismes de développement ou encore en octroyant des fonds aux collectivités qui s’engagent sur la réalisation de chaufferies bois utilisant en majorité des plaquettes forestières » explique François Mogenet, Vice-Président du Conseil général délégué à l’agriculture, à la forêt, au développement rural, à l’eau et à l’environnement.

La filière bois en image

Cet engagement peut, par ailleurs, être tenu via des démarches plus opérationnelles, dans le cadre de ses compétences propres (voirie…) et d’opérations externes. Ainsi, en 2012, le Département est notamment intervenu aux côtés de la Fib 74 et du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de Haute-Savoie (CAUE 74) en organisant des consultances gratuites à destination des maîtres d’ouvrages publics, des visites de bâtiments et des conférences techniques. Très récemment, il s’est aussi lancé, aux côtés de l’État et de la Fib 74, dans la mise en place de la « Stratégie de la filière forêt bois haut-savoyarde 2012-2016 ».


« Ce programme d’actions a été élaboré avec l’ensemble des acteurs, dans le but d’aider à mieux valoriser la production locale et à faire face à la concurrence internationale » précise François Mogenet. Il se développe autour de 4 axes : la valorisation durable de la ressource forestière ; l’élargissement du marché du bois construction et la consolidation de l’offre du bois local ; le développement des compétences ; l’animation du développement de la filière forêt bois. Les opérations menées dans le cadre de ce programme concerneront l’organisation de plans de gestion des forêts, la mise en place de formations ou encore la communication sur les métiers de la filière.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même