Haute-Savoie Mag - 150 : Juillet-Août 2014

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

p18-universite.jpg
p20-plantourisme.jpg
p20-ens.jpg
Retour En avant

Rétrospective

Zoom sur...

Enseignement supérieur - Conforter un véritable atout pour le territoire


Depuis plusieurs années, le Conseil général est l’un des acteurs du développement du site d’Annecy‑le‑Vieux de l’Université de Savoie, en participant financièrement à la construction ou à la réhabilitation des bâtiments universitaires.


Au total, ce sont près de 25,7 M€ (hors foncier) qui ont été apportés entre 1990 et 2006 et 4 M€ plus récemment, pour la réalisation de la Maison de la mécatronique (ouverte en 2013) et celle de la bibliothèque universitaire, dont l’ouverture est prévue en 2015. Il subventionne également le fonctionnement de l’Université de Savoie, via l’Assemblée des Pays de Savoie, dans le cadre d’un contrat quadriennal d’un montant de 1 295 000 €, soit 647 500 € versés par chaque Département.


Par ailleurs, pour soutenir les jeunes haut-savoyards qui poursuivent des études supérieures en France ou à l’étranger, il propose un prêt étudiant à taux 0 %, octroyé sous conditions. Le montant du prêt pour l’année universitaire 2013/2014 est de 1 600 € pour les niveaux bac + 2 et bac + 3, 1 750 € pour les bac + 4 et 1 900 € pour les bac + 5.


400 000 € sont provisionnés chaque année et permettent de répondre à environ 270 demandes.


Plan tourisme - Structurer et dynamiser l’offre touristique


Pour structurer et dynamiser durablement l’activité touristique, secteur majeur de l’économie haut‑savoyarde, le Conseil général soutient les actions de développement touristique menées par les collectivités, dans un esprit de solidarité et d’intérêt d’aménagement du territoire au travers d’un outil unique : le Plan Tourisme.


Plus exhaustif que le Plan Montagne mis en œuvre entre 2006 et 2012 et qui ne concernait que les stations, il est engagé sur 10 ans (2013‑2022). Conçu comme un outil au service des territoires, il doit permettre aux collectivités locales ainsi qu’aux acteurs publics de la filière touristique de se fédérer autour de projets de développement stratégiques. Dans un contexte général de perte d’attractivité de la seule activité ski et aussi de changement climatique, l’objectif est de positionner la Haute‑Savoie comme un territoire touristique incontournable été comme hiver.


Le Plan Tourisme a vocation à accompagner les acteurs touristiques dans le développement, la structuration, l’amélioration et la diversification de l’offre sur le département (aménagements et équipements touristiques, développement d’activités de pleine nature, culturelles, requalification ou création d’hébergements...) et également de faire émerger de nouveaux produits touristiques basés sur les valeurs et les atouts quatre saisons, afin de capter et fidéliser les clientèles dans un marché de plus en plus mondialisé. Chaque territoire a un rôle à jouer car c’est la complémentarité des offres qui fera la force et l’intérêt touristique de la Haute‑Savoie.


250 M€ seront consacrés au Plan Tourisme entre 2013 et 2022. 4 M€ ont été votés en 2013 pour les nouveaux axes (diversification quatre saisons et rayonnement des sites emblématiques du département notamment), dont 3,4 M€ engagés. La même somme est prévue pour 2014, dont 2,2 M € ont déjà été engagés pour des actions réparties sur les quatre territoires : “Bornes, Aravis, Annecy, Albanais, Pays du Rhône” ; “Genevois, Vallée et Grand Massif” ; “Chablais, des pays du Léman aux Portes du Soleil” ; “Pays du Mont Blanc”.


Schéma Départemental des Espaces Naturels Sensibles - Préserver les milieux naturels et la biodiversité


La Haute-Savoie est un département riche de milieux naturels variés : alpages, pelouses sèches, forêts, zones humides, etc, aujourd’hui fragilisés et menacés par l’urbanisation et les aménagements croissants, l’abandon de certaines pratiques agricoles et sylvicoles ainsi que le changement climatique.


Pour protéger ce patrimoine en danger et préserver et valoriser la diversité naturelle et paysagère du département, le Conseil général a élaboré un programme pluriannuel d’actions, le Schéma Départemental avec trois objectifs principaux :


• poursuivre et renforcer la préservation et la valorisation des espaces naturels par la constitution d’un réseau d’Espaces Naturels Sensibles ; celui‑ci compte aujourd’hui 95 sites (près de 2 450 hectares), dont 7 d’entre eux sont la propriété du Conseil général ;


• renforcer et partager la connaissance sur les milieux naturels et les espèces animales et végétales ;


• sensibiliser petits et grands au patrimoine naturel du département et aux enjeux liés à sa préservation en ouvrant ces sites au public.


Entre 2008 et 2013, le Conseil général a consacré 38,6 M€ à sa politique en faveur des ENS.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même