Haute-Savoie Mag - 156 : Septembre-Octobre 2015

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

p13-endirect-ph1.jpg
HSmag156_carte-mobilite.png

Séminaire d'échange sur le covoiturage

Repères

Le réseau Lihsa, c'est :

• 50 lignes régulières

• 3 500 arrêts dont 1 800 arrêts de lignes régulières

• 23 000 élèves transportés

• Plus d’1 million de voyages chaque année

Un budget de 73 M€ en 2015 pour les transports

Avec Mobicime : tous les transports du 74 en un clic !

Pour préparer votre trajet en transport en commun au départ ou à destination de la Haute‑Savoie, ce tout nouveau site contient toute l’information indispensable pour se déplacer : les horaires de l’ensemble des réseaux de transport existant sur le territoire ; un calculateur d’itinéraires et l’affichage des perturbations.

www.mobicime.cg74.fr

p16-mobilite-ph1.jpg

Pendant la semaine de la mobilité, faites une croix sur le stress au volant !

À l’occasion de la prochaine Semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre, le Conseil départemental offre 2 billets gratuits pour un trajet au choix sur les 50 lignes du réseau Lihsa (billets à découper en page 2 de votre magazine papier et à échanger à la montée dans le car).

Par ailleurs, le 19 septembre, date des Journées Européennes du Patrimoine, l’ensemble des lignes Lihsa sera accessible gratuitement. Une belle occasion profiter de cet événement tout en laissant sa voiture au garage !

Retour En avant

Mobilité

Et si nous changions nos habitudes ?

La mobilité est aujourd’hui un enjeu majeur, que ce soit en Haute‑Savoie ou sur le territoire national. Acteur incontournable dans le domaine des transports et des déplacements, le Conseil départemental se mobilise pour développer un éventail de solutions diversifiées, permettant de favoriser une mobilité durable.

Se déplacer est une nécessité et une préoccupation majeure des haut‑savoyards.


Cependant, l’augmentation constante du trafic routier, avec son corollaire de bouchons et de pollution atmosphérique, doit conduire à envisager d’autres modes de transport que la voiture individuelle, pour tout à la fois faciliter les déplacements et préserver l’environnement.


Les transports collectifs, les usages partagés de l’automobile, les mobilités actives (vélo, marche à pied), sont autant de solutions qui doivent constituer une alternative crédible au tout voiture. Un Français sur deux utilise déjà régulièrement (au moins une fois par mois) les transports publics du quotidien : bus, métro, tramway, RER et TER. 53 % le font parce qu’ils trouvent ce mode de transport plus pratique* ; il leur évite, notamment, de perdre du temps dans les embouteillages et/ou à chercher une place de stationnement autorisé.


Réseau Lihsa : haut niveau de service


Avec le réseau Lihsa, dont les autocars à livrée rouge desservent les quatre coins de la Haute‑Savoie, le Conseil départemental propose une offre de transports collectifs répondant à différents besoins : transports interurbains, lignes scolaires, transport à la demande, lignes hivernales, etc., avec des dessertes plus fréquentes sur les axes principaux et des itinéraires directs, comme les lignes express par autoroute.


Le tout à des conditions tarifaires très étudiées, avec des autocars confortables et écologiques. Pour les utilisateurs des transports publics, la ponctualité, la fréquence et la sûreté sont en effet des critères essentiels de la qualité de service*.


Des exigences qui devraient être davantage encore satisfaites avec la mise en service progressive d’ici à 2025 au plus tard, de Bus à Haut Niveau de Service circulant pour partie sur des voies réservées : ligne La Balme-de-Sillingy/Epagny/Annecy, ligne Annecy/Faverges, ligne Tango à Annemasse (mise en service complète), ligne Thonon-les Bains/Genève.


Favoriser l’intermodalité


Les transports collectifs ne constituent que l’un des volets de l’action du Département pour contribuer à fluidifier le trafic routier et en réduire les impacts sur l’environnement. Ce dernier a très tôt souhaité s’impliquer également dans des expérimentations de dispositifs destinés à favoriser l’intermodalité, c’est‑à‑dire l’utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement. Il a ainsi participé à l’essor du covoiturage avec la création, il y a 7 ans, d’un site internet dédié (covoiturage.cg74.fr), qui compte aujourd’hui plus de 9 200 inscrits et en prenant part tout récemment à la mise en œuvre d’un service similaire pour le bassin lémanique (covoiturage-leman.org).


Pour faciliter la pratique du covoiturage et optimiser le fonctionnement des lignes de transport en commun, le Conseil départemental a développé l’offre de stationnement en créant des parkings‑relais (P+R) à proximité des différents échangeurs autoroutiers, des secteurs desservis par les lignes principales du réseau “Lihsa” mais aussi sur des sites situés en amont des zones d’embouteillages. Il a en a déjà construit et financé 9 (pour un montant total de 2,8 M€) et subventionne aussi les P+R et aires de covoiturage réalisés par les communes ou intercommunalités.


Toujours dans la perspective d’encourager l’intermodalité, le Département participe aux lignes rapides par bateau sur le Léman. Il s’est de plus associé à la réalisation de réseaux ferrés essentiels au désenclavement du territoire, à l’instar de Léman Express (réseau CEVA), dont il est le premier financeur côté français, et qui desservira à partir de 2019 plus de 40 gares entre Chablais, Genevois et cantons suisses de Genève et Vaud.


*Source : Observatoire des transports publics 2014 - Union des transports publics et ferroviaires.


Repères Séminaire d'échange sur le covoiturage

Avec Mobicime : tous les transports du 74 en un clic ! Pendant la semaine de la mobilité, faites une croix sur le stress au volant !

Vos solutions de mobilité en Haute‑Savoie

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même