Haute-Savoie Mag - 150 : Juillet-Août 2014

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

shutterstock_116084458.jpg

Édito

p2-nouveaueditoMonteil-ph1.jpg

Supprimer le Département serait une atteinte grave à l’économie, à l’emploi et au développement local

Ces dernières semaines, nombreux sont celles et ceux qui m’interrogent sur la volonté gouvernementale de supprimer les Départements. Je voudrais simplement vous dire que cette annonce, effectuée sans concertation ni discussion préalable, traduit à la fois une cruelle absence de vision et un manque total de lucidité.

Bien sûr, il est normal que tous les acteurs publics participent au redressement des comptes de la Nation. Et je me suis exprimé plusieurs fois en faveur de réformes institutionnelles qui permettraient de clarifier les échelons territoriaux, telle la réforme créant le conseiller territorial qu’avait engagée le président Sarkozy.

Mais présenter aujourd’hui l’éradication pure et simple de l’échelon départemental comme la solution à tous les maux, c’est en réalité porter une atteinte grave à l’économie, à l’emploi et au développement local.

D’abord parce que le Département est l’institution qui consacre le plus grand effort en termes d’investissements de proximité - vous pourrez d’ailleurs le mesurer dans le dossier central de ce numéro, qui présente les actions menées dans le champ de compétences du Département.

Ensuite parce que le Département agit au quotidien, à travers 34 Conseillers généraux et des services experts, avec une parfaite connaissance des réalités du terrain, pour soutenir, accompagner, stimuler les entreprises et tous les acteurs économiques, sociaux, culturels, sportifs, qui renforcent et préservent l’attractivité de notre territoire.

Enfin, parce que le Département, par ses compétences en matière de mobilité, d’éducation et d’action sociale, par ses politiques d’accompagnement des collectivités locales, est un pilier essentiel de la solidarité au bénéfice des hommes et des territoires.

Ne nous y trompons pas ! A travers le Département, c’est toute une conception de notre histoire, de notre identité et de notre avenir qui est en jeu. C’est pourquoi, j’appelle tous les Haut‑Savoyards à défendre une institution qui leur est entièrement dévouée.

Par Christian Monteil,
Président du Conseil général de la Haute-Savoie

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même