Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°173 - Janvier/février 2019
Édito

Entretien avec Christian Monteil, Président du Département

Le 11 décembre, le Département a adopté son budget primitif 2019. Quelles sont ses caractéristiques ?
Le vote du budget est un moment important qui oriente nos actions en faveur des Haut-Savoyards et de nos territoires. Notre budget de 921,6 M€ engage l’avenir de notre collectivité. Avec l’un des taux de chômage les plus bas de France, la Haute-Savoie est un territoire dynamique, où il fait bon vivre ; c’est pourquoi 12 000 habitants viennent s’y installer chaque année. Notre action est donc complexe car elle vise à la fois à maintenir notre qualité de vie et à satisfaire les besoins d’une population croissante. Nous devons donc aller de l’avant, porter des projets structurants pour développer notre territoire tout en préservant notre environnement.


Ce budget 2019 a-t-il été complexe à construire ?
Notre budget 2019 s’appuie sur une gestion rigoureuse, imposée par l’exigence de nos concitoyens et contractualisée avec l’État : pas plus de 1,2 % d’augmentation par an pour nos dépenses de fonctionnement !
Or pour la 8e année consécutive, nous avons choisi de ne pas toucher notre seul levier fiscal : le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties. C’est le 4e taux le plus faible de France hors Paris. Nous devons donc maîtriser nos dépenses malgré des dépenses sociales en hausse, en particulier celles dédiées à la protection de l’enfance et à l’accueil des Mineurs Non Accompagnés ; ou celles liées aux prestations sociales. Avec 39 % du budget, la solidarité reste la 1re compétence du Département : 358,4 M€ lui seront consacrés en privilégiant l’accompagnement du handicap et du grand âge.


Ce budget fait-il toujours de l’investissement une priorité départementale ?
Oui, 285 M€, c’est 20 % de plus qu’en 2018. La Haute-Savoie demeure la 1re collectivité française de sa catégorie en matière d’investissement. La part la plus importante de nos projets concerne les infrastructures de mobilité. Nous entretenons et sécurisons plus de 3 000 km de routes départementales. Et nous engageons bien sûr des projets que les Haut-Savoyards attendent, comme la liaison autoroutière Machilly - Thonon dont la mise en service est prévue en 2024. Plus proche de nous, les travaux sur la RD 1508 et la RD 3508 vont débuter et contribuer à la fluidification du trafic dans le bassin annécien. Le Département continue aussi à investir dans les grands projets ferroviaires et multimodaux et la suppression des passages à niveau dangereux.


Mais le Département n’investit pas que sur les routes ?
Non bien sûr ! Le budget 2019, c’est aussi près de 14 M€ consacrés au plan tourisme avec, là encore, de nombreux investissements et des projets à long terme comme le Tramway du Mont-Blanc que nous devons rénover ou le Funiflaine, projet de téléporté Magland/Flaine, dont les phases de concertation et d’étude vont être lancées en 2019. Et puis, avec 76,6 M€ de subventions, le Département est le premier partenaire des communes et intercommunalités pour la réalisation et la modernisation de leurs équipements. Je veux aussi évoquer ici l’importance que nous accordons aux collèges : 41,2 M€ inscrits au budget dont 25 M€ d’investissements. Nous venons de lancer la réalisation de deux nouveaux collèges, à Vétraz-Monthoux et Vulbens. Deux autres devraient suivre rapidement.


Vous évoquiez l’environnement comme une autre préoccupation ?
Le développement, nous le menons avec toujours à l’esprit, le souci de préserver nos paysages, nos espaces naturels sensibles et notre biodiversité, la qualité de l’air et de l’eau. Et puis, nous amplifions notre engagement en faveur de la mobilité douce avec près de 6 M€ pour les véloroutes et voies vertes, notamment en poursuivant nos aménagements sur les rives du lac d’Annecy et sur la véloroute du Léman au Mont-Blanc. La Haute-Savoie, c’est un patrimoine naturel à découvrir, partager et protéger…

Je vous souhaite à tous une excellente année 2019 !