Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°173 - Janvier/février 2019
Actualité
Environnement

Notre nature, un bien commun à préserver

Un radar faune sauvage a été installé sur la RD 1508 à Doussard pour prévenir les collisions entre automobilistes et animaux.

Un radar faune sauvage a été installé sur la RD 1508 à Doussard pour prévenir les collisions entre automobilistes et animaux.

© Dep74 - L. Guette



En Haute-Savoie, la qualité et la variété des espaces naturels sont un marqueur fort de l’identité du territoire. Pour protéger ce bien commun, le Département s’est engagé, via son Schéma Départemental des Espaces Naturels Sensibles, à développer et soutenir des actions de préservation et de valorisation des espaces naturels aux côtés des collectivités et associations. Le bilan des deux dernières années a été dressé fin octobre.

Le radar faune sauvage installé sur la RD 1508 à Doussard, dans le secteur du Bout du Lac, est l’une des réalisations emblématiques du nouveau Schéma Départemental des Espaces Naturels Sensibles 2016-2025 (SDENS), dont le bilan pour 2017-2018 a été présenté le 23 octobre aux collectivités, associations et organismes partenaires.
Ce dispositif expérimental, implanté en bord de route par le Département en concertation avec la Fédération des Chasseurs, est équipé d’un système infra-rouge qui détecte les chevreuils, cerfs et autres sangliers à proximité de la voie et déclenche l’affichage d’un message d’alerte lumineux “Animal détecté” pour avertir les automobilistes. Il a permis de diminuer de 70 % le nombre de collisions dans ce secteur réputé le plus accidentogène de Haute-Savoie (environ 50 collisions par an). Une belle avancée à la fois pour la sécurité routière et la préservation de la faune.
« Avec ce nouveau schéma, le Département a aussi choisi de renforcer son action en matière de protection et reconquête des espaces naturels du territoire. La création prochaine d’un nouvel accès pour tous au lac d’Annecy, au lieu-dit Glière à Doussard, en est une illustration » développe Christelle Petex, vice-présidente développement durable, environnement, forêt. La berge et ses abords immédiats seront réaménagés sur 200 m et un espace dédié à l’observation de la faune sera créé à proximité de la Réserve Naturelle Nationale du Bout du lac.
Plus généralement, faire prendre conscience à chacun que la préservation de la biodiversité et des paysages haut-savoyards est l’affaire de tous constitue le fil rouge du schéma. Cela s’est déjà concrétisé par des actions de sensibilisation du grand public : sorties-découvertes gratuites dans les sites naturels, concours photo sur le patrimoine naturel (voir ici), animations d’éducation à la nature pour les collégiens, campagne d’affichage pour alerter sur la fragilité des milieux.
Par ailleurs, l’implication des collectivités a également été soulignée. Le Département les accompagne via les “Contrats de Territoire” et les “Contrats de Site” en leur proposant un appui technique et financier significatif. 6 ont déjà été signés depuis 2016, dont le dernier en date le 24 novembre avec les communes de Bonne et Arthaz-Pont-Notre-Dame pour la labellisation Espace Naturel Sensible du plateau de Lœx (311 ha). 9 Contrats sont par ailleurs en cours d’élaboration et 2 en réflexion.