Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°168 - Janvier-Mars 2018
Actualité
Transports

Le bout du tunnel
pour le CEVA !

Pose de la caténaire à l’extérieur du tunnel.

Pose de la caténaire à l’extérieur du tunnel.

© Maxime Brochier

À mi-parcours des travaux du CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), point d’étape sur une réalisation qui facilitera grandement les liaisons entre Genève et la Haute-Savoie pour les déplacements domicile-travail comme pour les loisirs. Rendez-vous fin 2019.

Avec la pose des rails et des derniers tronçons de la caténaire (les 2 câbles situés au-dessus des voies et chargés d’alimenter les trains en énergie) dans le tunnel cet automne, s’est achevé le chantier-phare du CEVA. Projet majeur pour la mobilité en Haute-Savoie, la future ligne ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse constituera une infrastructure-clé tant pour les déplacements domicile-travail, que pour les loisirs ou l’accessibilité aux “Grandes Lignes”.
Pour autant, il reste encore deux ans de travaux pour parachever ce nouveau RER transfrontalier dont la mise en service est prévue fin 2019. Si la liaison Annemasse-Genève constitue l’élément central du futur Léman Express, sa réalisation induit de procéder à de nombreux autres aménagements qui optimiseront son fonctionnement. La gare d’Annemasse par exemple, va être transformée en un pôle d’échanges de toutes les mobilités, servant de lieu d’articulation des différents modes de transport (RER, TGV, bus, taxis, vélo…). Les travaux d’adaptation actuellement en cours lui donneront la capacité d’absorber la hausse de sa fréquentation, qui devrait être multipliée par 5 et en faire la 5e gare la plus fréquentée de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
À quelques kilomètres de là, trois passages à niveau jugés prioritaires en termes de sécurité vont être supprimés à Étrembières et Reignier-Ésery. Ils seront remplacés par un pont-route et un pont-rail. Le chantier, qui comporte aussi la création de giratoires et la refonte de la sortie n°14 de l’A 40, est mené par le Département, SNCF Réseau et ATMB. Démarré au printemps 2017, il durera deux ans. Objectif : fluidifier la circulation routière sur ce secteur très engorgé, notamment au niveau du nœud d’Étrembières et sécuriser le franchissement des voies ferrées.

Accessibilité améliorée dans les gares
Autre grand chantier ouvert par SNCF Réseau : l’amélioration de l’accessibilité de dix-huit gares prochainement desservies par le Léman Express. Les huit premières* disposeront de leurs nouvelles installations dès décembre 2018. Elles permettront l’accès aux trains à tous, et notamment aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Les quais seront allongés de 150 à 400 m selon les gares et rehaussés de 55 cm pour répondre aux nouvelles normes d’accessibilité. Un cheminement PMR sera également assuré entre le parvis et le quai et l’éclairage renforcé pour plus de visibilité et de sécurité. Les gares de Bons-en-Chablais et de Perrignier seront dotées d’une passerelle métallique avec ascenseur pour traverser les voies.
La modernisation des branches ferroviaires du réseau vers Évian-les-Bains et La Roche-sur-Foron est également au programme.
Côté suisse, la première gare du CEVA - sur les 5 que comptera la liaison Annemasse-Genève - a été mise en service le 10 décembre dernier. La nouvelle gare de Lancy-Pont-Rouge est appelée à desservir tout le nouveau quartier Praille-Acacias-Vernets et à accueillir les trains “Grandes Lignes”.

*Valleiry, Saint-Julien-en-Genevois, Machilly, Bons-en-Chablais, Perrignier, Thonon-les-Bains, Évian-les-Bains et Reignier-Ésery.