Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°168 - Janvier-Mars 2018
Édito

Poursuivre notre travail pour vous garantir un avenir riche en promesses

Je voudrais ouvrir ce nouveau Haute-Savoie Mag en vous souhaitant à tous, Haut-Savoyards, à vos parents, enfants et amis, mes vœux les plus chaleureux pour 2018. Vœux de santé en tout premier lieu, mais également vœux de réussite professionnelle et d’accomplissement personnel.

Le Département sera encore à vos côtés pour vous aider à relever les défis du quotidien et ce, en dépit des incertitudes budgétaires auxquelles il est confronté, comme l’ensemble des collectivités. Malgré ce contexte, nous avons choisi, cette année encore, et pour la 7e année consécutive, de ne pas augmenter la fiscalité.

Nous sommes bien décidés, parce que vous nous l’avez demandé, à défendre les intérêts de la Haute-Savoie et à poursuivre notre travail pour vous garantir un avenir riche en promesses. Le sérieux, l’efficacité et l’imagination seront nos principaux atouts pour transformer ces promesses en réalisations concrètes.

L’avenir de la Haute-Savoie, c’est notamment le tourisme, un tourisme toutes saisons qui irrigue l’ensemble de notre économie. Le dossier de ce Haute-Savoie Mag vous présente un bilan à mi-parcours des projets déjà concrétisés dans le cadre du Plan tourisme que nous avions voté en 2013 avec à la clé 250 M€ d’investissements. À travers les exemples de Passy-Plaine Joux, La Sambuy ou encore du Grand-Bornand, vous aurez un aperçu des aménagements mis en œuvre pour que les domaines skiables restent compétitifs face à la concurrence et puissent diversifier leur offre hors ski pour s’adapter aux nouvelles attentes de la clientèle. Chacun des investissements opérés a été soigneusement étudié en concertation avec l’ensemble des acteurs institutionnels et économiques du territoire pour s’assurer de l’utilisation la plus pertinente possible de l’argent public.

D’avenir, il sera également question avec la forte implication du Département aux Assises européennes de la transition énergétique à Genève fin janvier.

Notre objectif sera d’encourager les comportements les plus responsables et de promouvoir les bonnes pratiques dans le domaine des déplacements, de l’habitat et de la consommation des énergies renouvelables. Chacun peut en effet être, à son niveau, un acteur essentiel dans la préservation de cet exceptionnel mais fragile capital qu’est notre territoire. C’est pourquoi ces Assises sont ouvertes à tous avec, en point d’orgue, une journée grand public le 1er février. Ensemble, nous devons agir !