Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°165 - Juillet/Août 2017

Info chantiers - Le point sur les principaux travaux

Élargissement du Pont du Sappey
Thônes (RD 909)

© Dep74 - L. Guette

Le Département a engagé en avril dernier des travaux au pont du Sappey situé sur la RD 909 à Thônes. Ils consistent à élargir l’ouvrage pour aménager des bandes cyclables et un cheminement piéton qui permettront de raccorder définitivement les secteurs du “Lac de Thuy” et de “Morette” et assureront une continuité cyclable sur la commune.

Le chantier s’interrompra à partir du 13 juillet, pour la saison estivale, et reprendra le 4 septembre pour s’achever fin octobre.

Le coût total des travaux, menés sous maîtrise d’ouvrage départementale, s’élève à 700 000 €, pris en charge par le Département à hauteur de 655 000 € et par la Commune à hauteur de 45 000 €.

Restauration du pont de Pyrimont
Challonges (RD 31)  ​​​​​​​

© Dep74 - L. Guette

Le pont historique de Pyrimont, qui enjambe le Rhône entre les communes de Challonges (74) et Surjoux (01) a fait l’objet d’une restauration complète de sa travée centrale en 2016. Une deuxième phase de travaux est actuellement en cours sur les deux travées de rive, pour renouveler la protection anticorrosion des structures métalliques, rénover les deux chaussées et remettre en état les parements en béton des culées. Ce type de chantier implique la mise en place d’un échafaudage avec confinement étanche sur toute la longueur du tablier central, afin d’éviter tout risque de pollution envers le milieu environnant, et contraint à fermer la route jusqu’au 20 octobre 2017. 

Le montant des travaux s’élève à 365 000 € TTC, financé à parts égales par les Départements de la Haute-Savoie et de l’Ain. 

Réhabilitation du pont du Diable
Saint-Gervais-les-Bains (RD 902)

Depuis début mai, le pont du Diable, situé sur la RD 902 à Saint-Gervais-les-Bains, fait l’objet de travaux de réhabilitation de ses maçonneries et d’élargissement de ses trottoirs afin de permettre l’accessibilité de l’ouvrage aux Personnes à Mobilité Réduite. 

Les travaux prévoient notamment le rejointoiement des maçonneries, le renforcement des poutres transversales du pont, l’élargissement des trottoirs, la réalisation d’une étanchéité, la reprise des garde-corps et de l’éclairage public. 

Ce chantier prendra fin en juillet 2018 mais sera interrompu pendant la période estivale, du 1er juillet au 20 août 2017, ainsi que pendant la période hivernale, du 2 décembre 2017 au 18 mars 2018.

Les travaux, d’un coût estimé à plus 1,2 M€, sont pris en charge par le Département, avec une participation financière de la Commune pour près de 158 000 €. 

Protection de la route d’accès à Praz de Lys Sommand Taninges (RD 328)

© Dep74 - L. Guette

Le Département s’est engagé en 2016 dans la construction d’une galerie pare-blocs au lieu-dit “La Ravine”, à Taninges, pour stabiliser une zone de glissement active menaçant la RD 328. Toutefois, de nouveaux éboulements survenus en mars ont nécessité la mise en œuvre de mesures et de travaux supplémentaires en amont de la route, notamment un ouvrage de protection pour sécuriser le chantier et les différentes phases de remise en circulation de la route. La durée des opérations s’en trouve rallongée de 2 mois. 

Les travaux se poursuivront donc sans l’interruption estivale prévue et dureront jusqu’au début du mois de décembre afin de garantir le démarrage effectif de la réalisation de la galerie dès le printemps 2018. 

Protection de la route
Chevenoz (RD 22)

© Dep74 - L. Guette

À la suite de l’éboulement survenu dans la nuit du 31 janvier au 1er février dernier, des travaux de mise en sécurité ont été réalisés sur la RD 22 à Chevenoz. Après un premier chantier mené en urgence pour permettre la réouverture de la route, une nouvelle phase a démarré le 6 mars pour s’achever fin avril. Elle a consisté à traiter les falaises pour ramener le risque sur le tronçon concerné d’un niveau très élevé à un niveau moyen à faible.

Pour cela, il a fallu purger une masse d’environ 500 m3 par minage, emmailloter une seconde masse d’environ 60 m3 dans un filet métallique pour bloquer son évolution et poser deux écrans pare blocs sur 62 et 20 ml pour intercepter les blocs isolés (d’un volume jusqu’ à 4 m3).

Le chantier a mobilisé un budget de 485 000 € financé intégralement par le Département.