Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°165 - Juillet/Août 2017
RD 1508 Sillingy. Aménagement du carrefour de Seysolaz. 

© Dep74 – L. Guette

Dossier

Mobilité durable et attractivité touristique :  
le Département mise sur le vélo

Dans un département où habitants et touristes s’adonnent volontiers au vélo sous toutes ses formes, le Département a choisi de développer une offre diversifiée et ouverte vers tous les types de pratique : du cyclotourisme à la balade familiale en passant par le vélo sportif ou le VTT, tout en privilégiant aussi le développement du vélo comme mode de déplacement actif.  

La politique départementale en faveur du vélo se concrétise à travers un schéma intitulé “Plan Haute-Savoie Vélo Voies Vertes”, engagé en 2000 autour de six grands objectifs : promouvoir l’usage du vélo comme moyen de déplacement de proximité ; accompagner le développement des loisirs ; sécuriser la pratique cyclable ; valoriser l’image touristique du Département ; fédérer toutes les actions pour un réseau homogène ; participer à une mobilité décarbonée.    

Ce programme se traduira à terme par la création d’un réseau continu de plus de 350 km d’itinéraires combinant différents types d’équipements, avec en priorité des voies vertes. 

«À ce jour, près de 120 km de véloroutes balisées sont déjà aménagés, dont 95 km en voies vertes, ce qui représente pour le Département un investissement de 17 M€» détaille Chrystelle Beurrier, vice-présidente du Conseil départemental et présidente du Réseau des départements et régions cyclables. Plusieurs itinéraires emblématiques sont en cours de réalisation : voie verte en rive Est du lac d’Annecy, ViaRhôna, voie verte Léman/Mont-Blanc, Sillon Alpin, véloroute des Aravis (voir encadré).

Le vélo pour les déplacements de proximité

Les différents aménagements sont réalisés soit directement par le Département soit par des collectivités locales. Le Département apporte alors un financement pouvant atteindre 80 % du coût. «Cette mesure permettra d’accélérer la mise en œuvre du plan, en apportant l’accompagnement nécessaire à la finalisation rapide de la continuité des itinéraires d’intérêt départementaux, nationaux, européens de la Haute-Savoie. Cela favorisera également les aménagements cyclables aux abords des collèges afin d’inciter les enfants à venir à vélo, à pied, en trottinette…» précise l’élue. 

En effet, le Département souhaite aussi encourager l’usage du vélo comme solution alternative au “tout-voiture” pour les déplacements de proximité. L’enjeu est à la fois de faciliter les mobilités mais aussi de lutter contre la pollution de l’air et le réchauffement climatique, diminuer les nuisances sonores et réduire la consommation d’énergie. Sans oublier les bienfaits d’une pratique quotidienne pour la santé.

Aujourd’hui en France, la part modale du vélo ne représente que 2 à 3 % des déplacements quotidiens - le Grenelle de l’environnement prévoyait 10 % d’ici 2020. Pourtant, dans un rayon de 5 km (voire 15 km en vélo à assistance électrique), le vélo se révèle très concurrentiel par rapport aux transports en commun et à la voiture.

C’est dans cette perspective notamment que le Département réalise des aménagements cyclables (pistes, couloirs indépendants, bandes cyclables) à l’occasion de la création ou de la rénovation d’infrastructures routières (hors voies rapides), en fonction des besoins et des contraintes de la circulation, permettant d’offrir des déplacements sécurisés. Ils viennent compléter les équipements à vocation touristique et de loisir.

Développer le tourisme cyclable

«La Haute Savoie est une formidable porte d’entrée sur le territoire national pour les visiteurs qui arrivent d’Europe. Notre ambition est de faire de la Haute-Savoie une destination phare pour le tourisme cyclable» expose Chrystelle Beurrier. En France, ce secteur représente près de 2 milliards d’euros par an de chiffre d’affaires global estimé* et 16 000 emplois dont la moitié dans l’hébergement et la restauration. Toutes sortes de commerces locaux mais aussi de professions du cycle, de sites de visites, d’éditeurs ou d’agences de voyages participent de cette nouvelle économie verte. 

Grâce à ses 47 parcours cyclotouristiques balisés (soit un linéaire de 3 000 km), ses 40 cols et montées remarquables bornés et son réseau de véloroutes et voies vertes en forte expansion, la Haute-Savoie offre, entre lacs et montagne, un terrain privilégié aux amoureux du vélo avec, de plus, un réseau d’itinéraires proposant de multiples pratiques et niveaux de difficultés. Fort de ces atouts, le Département poursuit ses engagements pour renforcer encore l’attractivité de la Haute-Savoie en matière de tourisme cyclable et conforter son positionnement de destination vélo. Son action se traduit notamment à travers le soutien et l’appui en ingénierie apportés aux territoires et acteurs touristiques engagés dans le développement d’activités touristiques liées au vélo. 

Un label de qualité “Accueil Vélo”

Le Département encourage la synergie de tous les acteurs autour d’une politique de structuration et de qualification de l’offre et des services destinés à la clientèle cyclotouristique et cyclosportive. Celle-ci a déjà débouché par exemple sur l’élaboration d’un référentiel de qualification des “hébergements cyclo” et permettra aussi le déploiement prochain dans le département de la marque collective nationale “Accueil Vélo”, en partenariat avec France Vélo Tourisme (qui renseigne 1 million de visiteurs par an) et l’Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie. Ce label garantit la qualité de l’accueil et des services destinés aux cyclistes le long des itinéraires inscrits au “Plan Haute-Savoie Vélo Voies Vertes” : situation à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable ; équipements et services adaptés (abri à vélos sécurisé, kit de réparation, transfert de bagages, lavage et séchage du linge…) ; accueil attentionné (informations et conseils sur les circuits, la météo...).  

* Sources : France Vélo Tourisme et Direction Générale des Entreprises