Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°176 - Juillet-août

Vallée de l'Arve

Le Département s’engage pour la protection du bassin de l’Arve

Le SM3A propose de descendre les principaux cours d’eau du territoire en canoraft.

Le SM3A propose de descendre les principaux cours d’eau du territoire en canoraft.

© SM3A

Dans le cadre de sa politique volontariste de préservation des milieux naturels remarquables, le Département vient de signer avec le Syndicat mixte d’aménagement de l’Arve et de ses affluents, un contrat de territoire “Espaces Naturels Sensibles”, intégralement consacré aux milieux alluviaux. Une première !
Si la nature est belle, elle est aussi fragile. Afin de préserver et de protéger notre environnement, le Département déploie une politique volontariste, notamment en faveur des Espaces Naturels Sensibles (ENS) auxquels il consacre un budget de 12,5 M€ en 2019. À travers un Schéma départemental, deux axes sont suivis. Tout d’abord, la préservation des milieux remarquables, qui mobilise le Département mais aussi ses nombreux partenaires locaux. Parmi eux, le Syndicat mixte d’aménagement de l’Arve et de ses affluents. Engagé dans la reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques ainsi que la prévention du risque d’inondation, le SM3A a décidé de renforcer son action. Le 20 mai dernier, ses représentants ont signé avec le Département le Contrat de territoire “Espaces Naturels Sensibles” des sites alluviaux du bassin versant de l’Arve.

56 actions répertoriées
Doté d’une aide départementale de 11,7 M€ (répartie entre 2019 et 2023) pour un budget total de 25,2 M€, ce contrat repose sur 56 actions dont 53 sous maitrise d’ouvrage SM3A. Les trois autres sont portées par Asters, la fédération de la pêche et la Communauté de communes Montages du Giffre. Ce contrat est une première pour le Département, à plusieurs titres : il est exclusivement consacré à la préservation des milieux alluviaux, il concerne un vaste territoire – 110 km linéaire de rivière et 3 410 hectares d’espaces naturels labélisés – et il finance pour près de 46% les actions engagées. Parmi celles-ci : la restauration du marais des Tattes et du ruisseau du Thy ; le développement de pépinières naturelles d’arbres et arbustes afin de les utiliser lors de travaux menés par le SM3A (reprise de digues, protections de berges…) ou encore le redéploiement de l’espace latéral de l’Arve pour améliorer la dynamique de la rivière sur l’espace Borne-Pont de Bellecombe.

Protéger, mais aussi découvrir la nature
Autre composante du Schéma départemental des Espaces naturels sensibles : la pédagogie. Avec 240 Sorties nature gratuites proposées d’avril à octobre sur 73 des 215 sites labélisés. Ces sorties nature sont non seulement l’occasion de redécouvrir notre magnifique patrimoine naturel mais aussi de se rappeler que forêts, rivières, zones humides, montagnes et autres lacs sont notre bien commun à tous, qu’il mérite d’être découvert et protégé.

Retrouvez l’ensemble des sorties natures sur hautesavoiexperience.fr