Haute-Savoie Mag - 162 : Novembre-Décembre 2016

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Le Chablais en bref

  • p33-desenclavementThonon-ph1.jpg

    Désenclavement du Chablais

    La concertation publique sur le projet de liaison autoroutière concédée Machilly‑Thonon‑les‑Bains qui s’est tenue entre le 18 janvier et le 18 mars 2016 a donné lieu à une forte mobilisation du territoire : 920 personnes ont participé aux 5 réunions publiques et 1 826 contributions écrites ont été comptabilisées.
    La concertation a confirmé globalement l’attente forte placée dans ce projet pour remédier à la situation actuelle - encombrements, pollutions, nuisances sonores, mais aussi la nécessité de veiller à la maîtrise de la consommation des espaces agricoles et naturels ainsi qu’à la maîtrise de l’urbanisation en zone littorale compte tenu de la richesse et de la qualité du territoire concerné et de ses paysages. Dans cette perspective, un groupe de travail présidé par le préfet et associant des représentants du monde agricole et des associations de protection de l’environnement va être mis en place. De même, des investigations géologiques et hydrogéologiques complémentaires seront menées pour s’assurer de l’absence d’impact du projet autoroutier sur l’aquifère du Bois d’Anthy.
    Le bilan de la concertation synthétise les avis exprimés et détaille les orientations retenues pour la conduite des études préalables qui seront financées par le Département, en vue de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique du projet prévue en 2017.


    Le bilan de la concertation est accessible sur le site internet de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes : auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr

  • p33-chateauxAllinges-ph1.jpg

    Sauvegarde des Châteaux des Allinges

    Les châteaux des Allinges feront l’objet dès 2017 de travaux importants qui vont permettre la consolidation, la restauration et la sécurisation du site. Au total, six tranches de travaux s’échelonneront jusqu’en 2022. Le Département apportera une contribution financière à ces opérations de préservation d’un patrimoine inestimable.


    Edifiés sur la colline des Allinges, site stratégique de première importance à l’époque médiévale, les deux châteaux forts, distants de 150 m à vol d’oiseau l’un de l’autre, dominaient le Bas‑Chablais et le Lac Léman. Château Vieux avait été construit par les Burgondes au Ve siècle et Château Neuf au Xe siècle par Rodolphe, roi de Bourgogne.

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même