Haute-Savoie Mag - 162 : Novembre-Décembre 2016

Archives

Aide

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

p28-JEP-ph1.jpg La chartreuse de Mélan.
Retour En avant

Culture

Un public passionné de patrimoine

Malgré la pluie persistante pendant les Journées européennes du patrimoine, le public a répondu présent dans les domaines départementaux d’art et de culture. En vallée du Giffre, deux sites emblématiques étaient concernés : la chartreuse de Mélan à Taninges et l’abbaye de Sixt.

Les Journées européennes du patrimoine sont l’occasion de découvrir ou redécouvrir le patrimoine local, voire d’accéder à des sites ou des collections d’habitude non ouverts au public. Plus de 4 500 visiteurs ont parcouru les 10 domaines d’art et de culture, propriétés du Département de la Haute‑Savoie : Conservatoire d’art et d’histoire et Archives départementales à Annecy, château de Clermont, domaine de La Châtaignière‑Rovorée à Yvoire, lieux de mémoire de la Seconde guerre mondiale au plateau des Glières et au site de Morette, chartreuse de Mélan à Taninges, abbayes de Sixt (Sixt‑Fer‑à‑Cheval) et d’Aulps (Saint‑Jean‑d’Aulps) ou encore présentation des collections départementales au musée de Fessy. Au programme : visites guidées, ateliers créatifs pour petits et grands, exposition musicale et concerts, projections de films… Les animations proposées ont permis à chacun de s’approprier le patrimoine, selon ses envies.


La chartreuse de Mélan


Visites de l’exposition “Mélan, des images sorties de l’oubli”, visites guidées patrimoniales, concerts, ateliers et jeux invitant à découvrir la chartreuse de manière ludique ont attiré 567 visiteurs. Une visite spécifique sur le thème national “Patrimoine et citoyenneté” était organisée le samedi sur le site de la Maison de l’Enfance, à proximité de la chartreuse, et faisait le lien avec l’histoire de l’orphelinat, installé à Mélan de 1906 à 1967. Hors les murs de l’abbaye, dans le vieux bourg de Taninges, le travail d’inventaire du patrimoine hydraulique porté par le Département a été présenté autour de moulins et scieries situés sur le Foron de Taninges.


L’abbaye de Sixt


Le logis abbatial était spécialement rouvert pendant ces deux jours. En dépit de la météo, les visiteurs courageux étaient au rendez-vous pour parcourir le site, dont une bonne part est en extérieur, sous la houlette des Guides du patrimoine des Pays de Savoie.Le dimanche matin, un archéologue du Département a présenté le bilan de fouilles réalisées sur l’alpage de Sales depuis 2015. Menées en lien avec ASTERS – Conservatoire départemental d’espaces naturels de Haute-Savoie (qui gère la réserve naturelle de Sixt-Passy), et avec l’appui de la commune de Sixt‑Fer‑à‑Cheval, ces recherches enrichissent les connaissances sur le lien que l’homme entretient, au moins depuis le Moyen Âge, avec son environnement, dans les montagnes de Sixt. À noter, la présentation dans l’ancienne église Saint‑Nicolas de Cluses d’une sélection de 16 huiles sur toiles de Georges Hermann, issues des collections du Département suite à la donation faite par les 5 enfants du peintre en 2015. Près de 500 visiteurs ont ainsi pu admirer ces œuvres représentant les villes, l’ouvrier au travail et le monde ferroviaire.


Les Journées du patrimoine en images

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo-mag-splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même