Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°171 - Septembre-octobre 2018
En direct du Département
Conseil Savoie Mont Blanc

Le pastoralisme, nouvelle politique commune en Savoie Mont Blanc

Alpage de la Pendant à Chamonix-Mont-Blanc.

Alpage de la Pendant à Chamonix-Mont-Blanc.

© Dep74 - L. Guette

Le Conseil Savoie Mont Blanc (CSMB) ajoute le pastoralisme à la liste des politiques menées conjointement par les Départements de Savoie et Haute-Savoie. Le conseil d’administration du 15 juin dernier a permis d’en valider les orientations principales.

Le 15 juin, le conseil d’administration du Conseil Savoie Mont Blanc (CSMB) s’est réuni à Annecy en séance publique, sous la présidence de Christian Monteil, successeur d’Hervé Gaymard à la tête de l’institution bi-départementale depuis mars dernier, selon la règle de l’alternance. La séance a été l’occasion de valider les principes fondateurs d’une nouvelle politique pastorale commune, en vue de structurer un accompagnement pérenne de ces activités.
Une étude engagée en 2017, à laquelle ont contribué près de 100 structures ou représentants d’intérêts territoriaux, environnementaux, touristiques, économiques et institutionnels, a permis de dégager les éléments qui témoignent de la diversité des deux territoires mais aussi les enjeux conjoints ainsi que les particularismes “Alpes du Nord” véhiculés par le pastoralisme des Savoie au sein des massifs Alpes et Auvergne.
Objectif numéro un : redynamiser les productions laitières en alpages et montagnettes. Il s’agit de renforcer la viabilité économique et l’attractivité de la production et de la transformation en estives avec notamment la mise en place d’un dispositif d’aides directes pour soutenir les investissements de production et transformation (salles de traite mobile, ateliers fromagers, etc). En complément, le CSMB appuiera la mission d’étude menée par la Chambre d’Agriculture Savoie Mont Blanc et les Sociétés d’Economie Alpestre (SEA) des deux Savoie pour déterminer les “conditions d’une réutilisation de l’alpage par des exploitations laitières”. Une expérimentation est programmée sur des alpages tests.
Deux autres objectifs ont aussi été approuvés : d’une part soutenir l’intérêt général pastoral auprès des acteurs et des territoires, avec, par exemple, une structuration collective du foncier et des acteurs ou encore la production de connaissances et leur diffusion ; d’autre part, rapprocher les pratiques en matière d’appui aux travaux, aux améliorations et équipements sur les espaces. Un montant de 250 000 €, prélevé sur le budget agricole 2018 du CSMB (7,6 M€), sera dédié aux premières actions de cette nouvelle politique.
Lors de ce conseil d’administration, le CSMB a également voté 100 000 € d’aides au titre de sa politique évènementielle pour le soutien à des manifestations sportives, plus de 45&nbsp800 € pour aider des manifestations estivales (littéraires et agricoles), et renouvelé son dispositif “Le Belvédère des Alpes”, qui permet aux compagnies locales de se produire dans des festivals nationaux.