Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°170 - Juillet/août 2018

Zoom sur

Des produits locaux dans les assiettes des collégiens

© Dep74 - L. Guette

La qualité des repas est au cœur des préoccupations du Département dans les restaurants scolaires des 48 collèges publics dont il a la responsabilité.
Cela passe par la mise en œuvre d’une démarche culinaire diététique, l’approvisionnement en circuits courts, le travail de produits frais, de saison et, dans les limites du possible, de terroir voire issus de l’agriculture biologique. Ces exigences se couplent avec des animations régulières autour de la nourriture proposées par les équipes sur place, mais aussi avec un service convivial assuré dans un cadre accueillant. Car pour le Département, la restauration scolaire est partie prenante du projet d’établissement. Tout comme elle s’engage auprès des professionnels du secteur agricole local (voir les contrats de filières), la collectivité se mobilise aux côtés de son personnel en lui permettant d’œuvrer dans des conditions de travail optimum (équipements, aménagement des locaux, formation…).
Enfin, fournir des repas de qualité, c’est aussi les préparer sur place. Alors qu’aucune obligation ne lui est faite dans ce sens, le Département a pourtant fait ce choix. De telle sorte qu’aujourd’hui, sur les 48 collèges, 42 confectionnent eux-mêmes leurs repas. Ce sont ainsi 22 000 déjeuners par jour, soit 3 millions par an, qui sont ainsi élaborés par 84 cuisiniers professionnels, tous membres du personnel départemental.

Le Conseil Savoie Mont Blanc, partenaire de la filière agricole

© Savoie Mont-Blanc - Haase

Dans son budget 2018, le Conseil Savoie Mont Blanc (CSMB) a réservé 8,3 M€ au titre de sa politique agricole et forestière (50 % apportés par chaque Département). Cette enveloppe consacre notamment 2,2 M€ aux projets d’investissements des exploitations agricoles - dont 150 000 € pour l’arboriculture et 150 000 € pour le maraîchage -, et 670 000 € pour les projets de transformation fermière et de vente en circuit-court. Outre la production de légumes, de fruits et de plantes médicinales et aromatiques, le CSMB intervient en faveur des filières d’élevage mais également de l’aquaculture et de la pêche en lac, de l’apiculture et de la viticulture. Plus largement, il soutient les projets de transformation de production à la ferme, qui peuvent concerner fromages, volaille, œufs, escargots, ou encore soupes et confitures… Il est aussi aux côtés des exploitants qui, soit de manière individuelle soit de manière collective (au sein de points de vente communs), s’engagent dans la vente directe. Cette politique se couple à un soutien aux organismes agricoles qui accompagnent les exploitations dans leur(s) projet(s) - à l’instar du Groupement technique des producteurs de légumes des Savoie, du Syndicat des fruits de Savoie, du Verger expérimental de Poisy ou encore de la Chambre d’agriculture Savoie Mont Blanc - à travers notamment des contrats de filières. Ainsi, le CSMB contribue non seulement à diversifier la production agricole locale, mais aussi à développer sa commercialisation en circuit-court.