Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°170 - Juillet/août 2018

Le Bassin Genevois en bref

Accès Ouest de Saint-Julien

© Dep74 - L. Guette

Le nouveau barreau routier Ouest de Saint-Julien est ouvert depuis le 20 avril dernier. Il connecte la route des Vignes à la RD 1206 Saint-Julien/Viry via le nouveau giratoire mis en service en 2016. Lancés en 2015, les travaux ont consisté à réaménager la route des Vignes, construire un pont-rail pour franchir la voie ferrée, ainsi qu’un nouveau pont sur l’Aire. Ils vont se poursuivre par la réalisation d’une jonction entre l’Ouest et le centre de la commune, la requalification des voies communales au niveau de la route de Lyon et de la rue des Sardes et la création d’espaces dédiées aux mobilités douces et de jardins suspendus rue des Sardes. La mise en service est prévue fin 2019.
Ce nouvel aménagement va contribuer à améliorer l’accès à la ville, qui se faisait jusqu’à présent uniquement par le Sud, entraînant engorgement et difficultés de circulation. Il permet de rééquilibrer les flux d’automobilistes en leur donnant un accès direct au centre-ville, au lycée, à l’hôpital et aux commerces.
Le coût total de cette opération est estimé à 20,7 M€ HT, financés par le Département (65 %), la Ville de Saint-Julien-en-Genevois (28 %) et la Communauté de Communes du Genevois (7 %).

Voie verte du Grand Genève

La voie verte reliant les gares de Genève Eaux-Vives et d’Annemasse a été officiellement ouverte le 26 avril dernier en présence d’élus français et suisses. Maillon de la véloroute Léman Mont-Blanc, ce tronçon transfrontalier de cinq kilomètres dédié aux déplacements doux, déroule son parcours au-dessus de la tranchée couverte du futur RER transfrontalier CEVA. Le Département finance en partie ce projet à hauteur de 158 000 €.

Nouveau souterrain en gare d’Annemasse

L’entrée du nouveau tunnel côté gare.

L’entrée du nouveau tunnel côté gare.

© Dep74 - L. Guette

Avec l’arrivée du Léman Express et le développement du quartier Étoile Annemasse-Genève, la gare d’Annemasse devrait voir sa fréquentation atteindre 4,5 millions de voyageurs à l’horizon 2020, devenant ainsi la 4e gare de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour faire face à ce défi, elle fait l’objet de nombreux aménagements parmi lesquels la création d’un nouveau passage souterrain. Ce dernier a été préfabriqué en 11 mois à l’emplacement de l’ancienne rotonde ferroviaire, dans le prolongement direct de son futur emplacement en gare. Son installation a eu lieu en avril dernier. Une opération inédite qui a consisté à déplacer pas moins de 2 040 tonnes de béton sur une longueur de 73 m ! D’une largeur de 6 m et doté de puits de lumières, ce nouvel équipement offrira aux voyageurs un accès simplifié depuis Ambilly et Ville-la-Grand, et desservira l’ensemble des quais. Le Département a financé les études de ce projet à hauteur de 94 000 € (sur un total de 636 000 €). Il participera également, au titre du Contrat de Plan État-Région 2015-2020, à hauteur de 4 M€ (sur un total de 12.8 M€). Côté CEVA, les travaux principaux doivent s’achever en fin d’année. 2019 verra la réalisation des finitions et des essais liés à la remise en circulation commerciale des trains, avant la mise en service annoncée pour décembre.