Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°174 - Mars-Avril
En direct du département
Logement

L’éco-rénovation : économies et confort au service de l’environnement

© AdobeStock

À l’heure où les effets du réchauffement climatique se font de plus en plus visibles à l’échelle planétaire et locale, le Département de la Haute-Savoie se positionne comme un acteur exemplaire de la transition énergétique sur le territoire. Cette transition s’opère sur différentes actions liées aux activités de l’homme : l’industrie, les transports, l’éclairage…
À travers son soutien à plusieurs dispositifs encourageant l’éco-rénovation, le Département favorise la réduction des consommations énergétiques des haut-savoyards tout en réduisant leurs dépenses.

Qu’il s’agisse de logements ou de bureaux, l’éco-rénovation offre un fort potentiel d’économies d’énergie. En effet, le secteur du bâtiment est à l’origine de 20 % des émissions de gaz à effet de serre et de 44 % de la consommation d’énergie. C’est pourquoi le Département de la Haute-Savoie soutient, s’associe, aux acteurs du territoire porteurs de solutions concrètes et en adéquation avec le quotidien des Haut-Savoyards.

“Habiter Mieux” : l’éco-rénovation pour les propriétaires

Mis en place en 2011 par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah), le programme “Habiter Mieux” propose une aide financière aux propriétaires occupants souhaitant effectuer des travaux de rénovation de leur bien de plus de 15 ans(1).

Dès lors que ces travaux engendrent un gain énergétique d’au moins 25 %, l’Anah prend en charge 35 % à 50 % du montant de ces travaux. Le Département de la Haute-Savoie complète significativement cette aide puisqu’il finance 15 % des travaux d’éco-rénovation éligibles dans la limite de 3 000 € pour les propriétaires occupants dits “très modestes” et 10 % du coût des travaux dans la limite de 2 000 € par logements pour les propriétaires “modestes”.

S’inscrivant dans les objectifs fixés par l’État en matière de développement durable et de lutte contre la précarité énergétique, cette aide départementale, née en 2013, et complémentaire au programme “Habiter Mieux” a permis de rénover 709 logements pour un total de plus de 814 000 €.

À noter que l’ensemble de ces subventions sont cumulables avec le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro.

Des travaux pour tous
les budgets

En complément de l’aide destinée aux propriétaires occupants à revenus modestes et très modestes, le Département a souhaité soutenir les ménages dont les ressources peuvent dépasser les plafonds fixés par l’Anah. Cette aide prend la forme d’une subvention plafonnée à 1 000 € et est conditionnée par l’existence sur le territoire du ménage d’une Plateforme Territoriale de Rénovation Energétique.

La PTRE est une structure créée et gérée par les intercommunalités ayant pour objectif de faciliter les projets de rénovation énergétique des particuliers et des entreprises via des conseils techniques, un accompagnement juridique et des aides financières. Depuis 2017, ces plateformes sont particulièrement encouragées par le Département à travers un appel à manifestation d’intérêt permanent visant à présélectionner des collectivités territoriales auxquelles une aide au lancement de 20 000 € est ensuite versée.

Deux conventions ont récemment été signées, entre le Département et Annemasse Agglo d’une part, et la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc d’autre part, afin de donner un cadre


à cette subvention. Ces deux collectivités sont déjà impliquées dans la réduction de l’empreinte énergétique liée aux consommations des ménages puisqu’elles ont déjà créé leur Plateforme Territoriale de Rénovation Energétique (PTRE).

Annemasse Agglo vise l’accompagnement de 25 copropriétés, soit environ 500 logements, à travers une prime de 1 500 € par logement pour la rénovation thermique des façades extérieures et une prime de 500 € par logement pour l’installation d’un chauffe-eau solaire.

La Communauté de communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc s’engage, quant à elle, à accorder une subvention plafonnée à 1 500 € aux ménages effectuant des travaux d’éco-rénovation et pour lesquels un gain énergétique d’au moins 25 % est observé.

Et pour les logements sociaux ?(2)

Depuis 2013, le Département prévoit une aide à la réhabilitation énergétique du parc public. Elle est directement versée aux bailleurs sociaux et correspond à 7,5 % du coût de l’opération plafonnée à 1 500 € par logement. En 2018, plus de 294 000 € ont été versés pour la réhabilitation de 212 logements. Les résultats sont visibles à la fois sur la performance énergétique du parc de logements aidés comme sur la stabilité des dépenses des ménages pour leur loyer et leurs charges. n

(1) Retrouvez l’ensemble des critères d’éligibilité

(2) Votre dossier de demande de subvention