Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°167 - Novembre/Décembre 2017
Actualités
Santé

Dépister le cancer chez les personnes handicapées

© StockPhotoPro - Fotolia.com

Les personnes en situation de handicap sont confrontées au cancer aussi fréquemment que les personnes valides. L’UDAPEI 74* encourage activement le dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal auprès de ces publics fragiles.

Le développement de cancers chez les personnes en situation de handicap est une problématique nouvelle due à l’allongement de leur espérance de vie. En moyenne, une tumeur dépistée chez une personne handicapée est dix fois plus importante que chez un patient ordinaire**. Ce chiffre démontre à quel point le diagnostic est tardif et combien il est urgent d’améliorer les conditions du dépistage.

L’UDAPEI 74, soutenue par l’Agence Régionale de Santé et par le Département pour son engagement en faveur des handicapés (accessibilité, dépistage du cancer…), en est bien consciente. Elle a enquêté auprès d’un panel de professionnels de la santé en Haute-Savoie pour mieux comprendre la situation. Les résultats révèlent d’abord que la coordination entre médecins, professionnels, aidants, représentants légaux et familles manque d’efficacité. Elle préconise donc de placer les médecins généralistes au cœur du dispositif, eux qui sont souvent concentrés sur les pathologies plutôt que sur l’information sur le dépistage. L’association alerte par ailleurs sur le manque d’accessibilité de certains cabinets de radiologie et du matériel d’examen en lui-même : par exemple, une patiente à mobilité réduite n’est pas toujours capable d’adopter la position adéquate à la mammographie.

Enfin, selon l’enquête, les invitations au dépistage ne sont pas toujours reçues ou comprises par leurs destinataires. L’UDAPEI 74 met donc à disposition du public, et en particulier des aidants et des professionnels du soin, des outils pratiques (vidéos, textes en Facile À Lire et à Comprendre…) sur son site web, pour adapter les messages de prévention aux capacités de compréhension de chacun.

Ces actions contribueront certainement au succès des prochaines campagnes de dépistage. Qu’ils résident à domicile ou soient hébergés en structures d’accueil, près de 15 000 Haut-Savoyards sont désormais concernés.


*Union départementale des associations de parents et amis des personnes handicapées mentales de Haute-Savoie.
**Rapport L’accès aux soins et à la santé des personnes en situation de handicap, P. Jacob, avril 2013.