Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°166 - Septembre/Octobre 2017

Zoom sur les aides du département

L’aide aux équipements sportifs structurants

La halle des sports et de la culture de La Balme-de-Sillingy.

La halle des sports et de la culture de La Balme-de-Sillingy.

© Dep74 - L. Guette

Le Département accompagne les communes et intercommunalités dans la réalisation d’aménagements structurants, dont le rayonnement et l’utilisation dépassent le niveau local. Objectif : offrir des conditions de pratique de qualité aux sportifs professionnels ou amateurs. A l’instar de la halle des sports et de la culture de La Balme-de-Sillingy, inaugurée en 2016 ou, en 2017, des projets de base départementale de tennis de Reignier, de construction de bâtiments pour les clubs de rugby d’Annecy et de Rumilly ou de réhabilitation du tremplin de saut d’Habère-Poche, pour un montant total de près de 513 000 €.

De plus, le Département subventionne les équipements sportifs utilisés prioritairement par les collégiens et associations sportives communales ou intercommunales, qui viennent compléter ou diversifier l’offre en équipements sportifs structurants. Cela concerne la construction, reconstruction ou réhabilitation de gymnases ou de stades d’athlétisme (pistes d’athlétisme avec aires de saut et de lancer). En 2017, il consacrera ainsi un crédit de près de 708 000 € pour subventionner la réhabilitation et l’extension du gymnase de Boëge et la création d’une piste d’athlétisme, l’extension du complexe sportif des Ebeaux de Cruseilles ou encore la réhabilitation du gymnase du Parmelan de Groisy.

L’aide aux bâtiments scolaires

Le groupe scolaire des Vents blancs à Reignier-Ésery.

Le groupe scolaire des Vents blancs à Reignier-Ésery.

© Dep74 - L. Guette

Un quart des subventions accordées au titre du FDDT concernent les bâtiments scolaires. Offrir aux enfants et enseignants des conditions d’accueil de qualité est en effet l’une des préoccupations majeures des communes, en particulier les plus modestes d’entre elles, pour qui le maintien d’une école communale est un enjeu d’attractivité et de vitalisation. Construction, extension, rénovation des écoles maternelles ou primaires et des cantines, aménagement de salles d’activités, sécurisation des abords, etc., en 2016 le Département a aidé 44 communes et 4 intercommunalités, ce qui représente plus de 3,8 M€ de subventions.

Parmi les dernières réalisations : construction, rénovation ou extension de groupes scolaires à Reignier-Ésery (école des Vents blancs), Cranves-Sales, Lugrin, Anthy-sur-Léman, La Muraz, Bonneville (Les Champeys), Nonglard, création d’un cheminement piétons aux abords de l’école maternelle de Magland…

L’aide aux Espaces Naturels Sensibles

Au mont Vouan, Simon Glesser, le référent biodiversité, procède au suivi de la population des crapauds ‘’sonneurs à ventre jaune’’, une espèce classée.

Au mont Vouan, Simon Glesser, le référent biodiversité, procède au suivi de la population des crapauds ‘’sonneurs à ventre jaune’’, une espèce classée.

© Dep74 - L. Guette

Le Département soutient les collectivités désirant créer un Espace Naturel Sensible (ENS)* en leur proposant différents types d’intervention : un suivi technique, une expertise et des subventions. La Communauté de Communes des 4 Rivières (CC4R)** a saisi l’opportunité de mieux gérer, préserver et valoriser sa biodiversité et ses paysages, en constituant un programme d’actions formalisé dans un contrat de territoire pour la période 2017-2021. Il permet de labelliser 4 766 ha en sites ENS, parmi lesquels le massif du Vouan, le Bois de l’Herbette, le massif du Môle et le secteur Ajon-Hirmentaz-Rocher du Corbeau - Plaine Joux. Certains de ces sites dépassant les limites territoriales de la CC4R, les communes d’Ayse, Bogève et Bonneville sont également associées. Le montant total du projet s’élève à plus d’1,5 M€ majoritairement financés par le Département. Ce dernier prend également en charge, aux côtés de la CC4R, le salaire du “référent biodiversité” affecté à la mise en œuvre du contrat de territoire ENS ; c’est le premier recrutement de ce type dans le cadre de la nouvelle politique ENS.

*Un ENS est un site naturel menacé ou vulnérable.

**Communes de Faucigny, Fillinges, La Tour, Marcellaz-en-Faucigny, Mégevette, Onnion, Peillonnex, Saint-Jean-de-Tholome, Saint-Jeoire-en-Faucigny, Ville-en-Sallaz et Viuz-en-Sallaz.