Retour à la bibliothèque
Haute-Savoie mag - N°166 - Septembre/Octobre 2017
Les Aiguilles rouges depuis Passy.

© Julien Heure - Asters

Vallée de l'Arve

Protection des espaces naturels : le partenariat avec Asters consolidé

Partenaire de longue date du Département, Asters, le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie, est l’un des acteurs clé de la mise en œuvre du Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles de Haute-Savoie. Son intervention est en particulier active et diversifiée en vallée de l’Arve.

Investi depuis 35 ans dans la sauvegarde et la protection des milieux naturels et de la biodiversité, Asters, le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie, met son savoir-faire et ses connaissances à disposition des territoires. La quasi totalité des communautés de communes et le tiers des communes de Haute-Savoie bénéficient aujourd’hui de son appui technique. Outre son rôle majeur dans la gestion des neuf Réserves naturelles nationales de Haute-Savoie (dont celles de Sixt-Passy et des Aiguilles rouges), Asters anime également au quotidien quatre lieux d’accueil du public et participe à la vie d’une quarantaine d’autres sites, tout en proposant près de 500 sorties et animations chaque année.

Du gypaète barbu au papillon Maculinea
Dans la vallée de l’Arve, Asters est présent en assurant la gestion du Centre d’élevage français de gypaètes barbus. Situé sur une propriété privée, ce site accueille aujourd’hui six oiseaux, dont un couple reproducteur. Dans un tout autre registre, Asters est aussi le gestionnaire des Îles de Vougy. Labellisée Natura 2000 et Espace Naturel Sensible, cette partie de la zone alluviale des bords de l’Arve se compose de plusieurs étendues d’eau, de forêts et de terrasses, dont certaines hébergent des espèces végétales rares (petite massette, saule à trois étamines, calamagrostide faux roseau, ophioglosse vulgaire…). En 2016, Asters a par ailleurs acquis deux terrains, dont un de 2,9 ha situé au Reposoir et grâce auquel la structure s’investit dans la préservation des espèces de papillon Maculinea.

Une nouvelle convention d’objectifs
Le 19 mai dernier, un nouveau chapitre de la collaboration entre Asters et le Département s’est écrit à travers la signature de la convention pluriannuelle d’objectifs 2017-2019. Consolidant le rôle du Conservatoire, ce partenariat, pour lequel le Département mobilise plus de 250 000 € pour l’année 2017, permet de mener une série d’actions concrètes sur l’ensemble du territoire haut-savoyard, dont l’accompagnement des politiques en faveur des zones humides ou des collectivités porteuses de documents d’urbanisme, l’élaboration d’un plan de sensibilisation Grands lacs alpins (Annecy-Léman), l’animation d’un réseau d’experts et de scientifiques, le développement d’outils innovants de découverte en lien avec l’Éducation nationale ou encore l’élaboration d’un dispositif d’accueil des publics en situation de handicap à la Réserve naturelle du Bout du lac.

À travers ce nouveau partenariat, la reconnaissance d’Asters s’affirme, notamment sur les volets appui aux collectivités, développement et partage de la connaissance naturaliste et scientifique, sensibilisation et préservation des espaces naturels ou encore sur le suivi des espèces patrimoniales.

Une reconnaissance d’autant plus appréciée par Asters que, selon Thierry Lejeune, son président et Christian Schwoehrer, son directeur, le Département de la Haute-Savoie fait non seulement preuve d’une “réelle ambition” en matière de protection des espaces naturels mais se “donne les moyens” de la mettre en œuvre.